Le printemps

1968 : LE PRINTEMPS DE JOEL

Comme chaque midi, j’attendais l’autocar qui devait me ramener chez moi car je ne restais pas à la cantine.

Mais en ce 22 mars, c’était mon anniversaire et je songeais à ma mère qui accouchait quinze ans plus tôt à une époque où l’on ne connaissait pas la péridurale.

J’avais peut-être entendu cette sentence biblique : « tu enfanteras avec douleur » (Genèse 3.16).

Ma mère appelait cela "le beau mal", une expression qui recouvre à la fois les heures de souffrance puis celles de la récompense après l’accouchement.

Le printemps

Tous les accouchements ne s’achèvent pas en "Happy end !", et la notion d’accouchement dépasse celle de la mise au monde d’un enfant.

En ce 22 mars 1968, à la faculté de Nanterre, le mouvement étudiant en gestation venait d’accoucher en se proclamant "Mouvement du 22 Mars" avec à sa tête un inconnu : Daniel Cohn-Bendit.

Mon père, antigaulliste et très favorable aux manifestants, encourageait sans le savoir mon désir de rejoindre les étudiants sur les barricades.

Le printemps

Le 14 mai, j’ai appris par ma sœur, en classe de Terminale, que son lycée s’était mis en grève.

L’après-midi, j’en informe mes copains du collège et le lendemain matin, nous avons formé un piquet de grève d’une demi-douzaine d’élèves devant la grille du collège.

Les professeurs sont surpris ... mais laissent faire.

Et la plupart des élèves se retrouvent ainsi dans les champs voisins à sécher les cours.

En fin de matinée, Madame le Proviseur arrive en furie du lycée dont dépendait le collège pour reconduire tous ces groupes de rebelles dans l’enceinte du collège.

Nous capitulons devant l’autorité mais une fois en classe, les professeurs organisent à leur tour les débats.

La vague de la grève générale finira par emporter le collège comme tant d’autres établissements les jours suivants et les cours seront suspendus pendant trois semaines.

J’avais ainsi tout le temps pour préparer le BEPC à la maison.

Le printemps

Un jeune homme s’est présenté un jour à la porte du jardin avec un petit journal à la main : "Que pensez-vous des évènements actuels ?"

Son entrée en matière visait surtout à me démontrer que nous entrons dans les temps de la fin car l’Apocalypse est proche.

Ce Témoin de Jéhovah est la première personne avec laquelle j’ai pu échanger sur la religion pendant une demi-heure.

Ce sujet m'intéressait sous l'angle philosophique malgré l'indifférence qui régnait dans ma famille.

Mais lorsqu’il m’affirma que la Terre existait seulement depuis 49 000 ans, je décidais de mettre un terme à la conversation : ça ne cadrait pas avec les données géologiques dont j’étais imprégné !

Le printemps

Lorsque la Bible enseigne « devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour » (2 Pierre 3.8), faut-il en déduire pour autant que les six jours de la Création correspondent à six mille de nos années terrestres ou à toute autre formule de calcul imaginée par des hommes ?

Ne faut-il pas en déduire plutôt que le temps tel que nous le concevons n’existe pas pour le Créateur du temps ?

Il est de plus significatif que le soleil, la lune et les étoiles tels que nous les percevons n’apparaissent qu’aux deux tiers de la Création biblique (au quatrième jour).

Car si l’on se réfère à l’âge scientifiquement admis de l’univers (13,8 milliards de nos années), on s’aperçoit que notre système solaire s’est formé aux deux tiers du développement de l’univers (il y a 4,6 milliards d’années selon les scientifiques).

Et si l'on trace cette échelle du temps en parallèle à l'échelle biblique, en respectant les intervalles, le quatrième jour (soit les deux tiers de six jours) coïncide avec la période de 5 à 4 milliards d'années ...

Milliards d'années : 14 ~ 13 ~ 12 ~ 11 ~ 10 ~ 09 ~ 08 ~ 07 ~ 06 ~ 05 ~ 04 ~ 03 ~ 02 ~ 01 ~ 00

Jours dans la Bible : .~~~~~~~ 1 .~~~~~~~ 2 .~~~~~~~ 3 .~~~~~~~ 4 .~~~~~~~ 5 .~~~~~~~ 6

C'est une autre façon de lire la Bible et de s'efforcer de décoder le sens des Ecritures.

Une telle interprétation n'a nullement pour but de s'afficher comme une vérité théologique.

C'est simplement une piste de réflexion sur un texte qui a fait couler beaucoup d'encre ... et de sang à cause de ceux qui s'imaginent de tous temps détenir la vérité théologique ... ou politique.

Le mouvement du 22 mars, comme les grèves de mai 68, se sont éteints avec tant d'autres illusions passagères ...

... « L'herbe sèche, la fleur tombe ; Mais la parole de notre Dieu subsiste éternellement. » (Esaïe 40.8 ~ 1 Pierre 1.24-25).

< < < Retour à l'accueil < < < Page suivante > > > 1969 : l'anarchie > > >