Arche de Noé

2005 : B'NEI NOAH

D’un point de vue biblique, nous sommes tous des enfants de Noé, B’nei Noah en hébreu, puisque Noé et sa famille furent les seuls survivants du Déluge.

Mais le Nohaisme ou Noachisme, le B'nei Noah, est un courant religieux du judaïsme, basé sur le respect des sept lois Noahides ... ce qui écarterait tous ceux qui ne les respectent pas.

Celles-ci sont récapitulées comme suit :

« Accomplir la justice, couvrir la honte de son corps, bénir le Créateur, honorer père et mère, aimer chacun son prochain, se garder de la fornication, de l'impureté et de toute violence. »

Ne cherchez pas ces sept lois dans la Bible, elles n’y figurent pas, car le courant du judaïsme qui s’y réfère s’inspire d’un ouvrage intitulé le Livre des Jubilés qui n’a été retenu dans aucun canon biblique, qu’il soit Juif ou Chrétien.

Arche de Noé

Toutefois, ces prescriptions n’entrent pas en contradiction avec les enseignements bibliques puisque l’on peut les retrouver séparément plusieurs fois formulées dans la Parole de Dieu.

Si l’on considère qu’il n’appartient pas à un courant religieux de nous juger dignes d’être des B'nei Noah, il nous incombe cependant d’avoir un comportement compatible avec ces prescriptions, laissant le soin au Créateur de nous juger comme enfants de Dieu.

Ce faisant, il ne faut pas s’étonner si un tel comportement, qui va manifestement à l’encontre des tendances naturelles au péché, suscite des attaques de Satan qui s’efforce en permanence de remettre en cause notre foi.

Arche de Noé

Au début de l’année 2005, alors que mon épouse était au début de sa grossesse, je me sentais mal à l’aise à l’approche de notre domicile.

Une sorte de crainte m’envahissait sans que j’en comprenne la cause.

J’ai prié un jour à ce sujet en ouvrant la Bible pour lire aussitôt :

« Et Noé entra dans l’arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils pour échapper aux eaux du déluge. » (Genèse 7.7)

Ce verset m’a interpellé ... mais je ne voyais pas en quoi il pouvait répondre à mon inquiétude.

Pourtant, il aurait dû m’apporter un réconfort, car le fait d’entrer dans l’arche n’est-il pas le meilleur moyen d’être protégé face aux tribulations qui attendent l’humanité ?

Arche de Noé

Par la suite, nous avons eu un premier fils à l’automne 2005, un second en août 2007, puis un troisième en mai 2010 ... trois fils, comme Noé !

Lorsque nous sommes sortis de la clinique au début du mois de mai 2010 avec notre dernier-né, nos deux autres enfants étaient aussi à l’arrière de la voiture.

Ce jour-là il tombait des cordes, il fallait rouler au ralenti ... un vrai déluge !

Mais je souriais intérieurement : que ce soit dans une arche, une automobile où en n’importe quel lieu, les eaux du déluge nous épargneraient.

J’avais aussi en mémoire un rêve ancien antérieur à ma conversion dans lequel j’étais emporté par une immense vague de boue qui submergeait une ville entière.

Je parvenais à prendre pied sur un quai lorsque j’aperçus au-dessus de la vague un vaisseau semblable à l’arche de Noé qui flottait tranquillement.

Arche de Noé

Que signifie tout ceci ?

Avant d’être chrétien, le rêve me révèle cette évidence : je ne pouvais entrer dans l’arche du salut, et je restais sur le quai ...

Avec la conversion, la Parole de Dieu nous annonce que nous traverserons les tribulations comme Noé le fit avec sa famille.

Mais nous serons dans l'arche !

Il faut peut-être y voir une préfiguration de l’enlèvement de l’Eglise (1 Thessaloniciens 4.17).

« Ensuite, nous qui serons encore en vie, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. »

Car même si Dieu a promis de ne plus détruire tout ce qui est vivant sur terre (Genèse 8.21), ce qui nous est annoncé dans le livre de l’Apocalypse n’est guère plus réjouissant.

< < < Retour à l'accueil < < < Page suivante > > > 6 septembre 2005 : le hasard > > >