La Bible

Octobre 2004 : LA BIBLE

Peu de temps après notre première visite au Centre Chrétien, j’avais acheté une Bible.

Jusqu’à présent, je n’avais lu que la Genèse, l’Apocalypse et les quatre Evangiles dans des ouvrages partiels.

C’était déjà beaucoup plus que bon nombre de chrétiens qui ne les ont jamais lus !

Autant cela se comprend pour les chrétiens d’Asie ou d’Afrique, persécutés ou privés d’accès à la parole de Dieu, autant cela peut surprendre dans un pays comme la France où la Bible peut s’acheter n’importe où pour moins de deux euros.

la bible

« Hélas pour vous, légistes, qui avez confisqué la clé de la connaissance. Vous-mêmes, vous n'êtes pas entrés, et ceux qui voulaient entrer, vous les avez empêchés. » (Evangile selon Luc 11.52)

Lorsque Jésus faisait ce reproche aux légistes, spécialistes de la Loi, c’est-à-dire la Torah et autres textes constitutifs du Premier Testament, Il mettait en cause une minorité qui se croit investie du droit exclusif de lire et interpréter les textes sacrés.

Une telle attitude trouve ses prolongements dans le monde chrétien, notamment après la révocation de l’Edit de Nantes (1685) qui s'est accompagnée d’une persécution des protestants et de l’interdiction de la Bible de Genève.

Il s’agissait d’une traduction qui allait à l’encontre de la traduction catholique officielle, le plus souvent réservée aux ecclésiastiques.

la bible

Il n’est donc pas surprenant qu’un tel état d’esprit conduise bon nombre de croyants à s’en remettre aux interprétations qui leur sont délivrées par des "spécialistes".

Pourtant, la Bible elle-même valorise le fait que chacun accède aux Ecritures Saintes pour vérifier les prédications qu’ils entendent.

« Ils examinaient chaque jour les Ecritures, pour voir s'il en était bien ainsi. » (Actes des Apôtres 17.11)

Il ne s’agit donc pas de survoler quelques passages de la Bible occasionnellement mais de se livrer à une lecture approfondie et quotidienne, à examiner les Ecritures Saintes afin qu'elles soient une source de méditation, de prière et d’accomplissement personnel.

Chacun peut ainsi retrouver la « clé de la connaissance » de la parole de Dieu qui permet d’entrer dans une relation personnelle avec l’Esprit Saint.

la bible

C’est ainsi que l’on peut s’attendre à des révélations bien surprenantes dès que l’on ouvre une Bible dans un tel état d’esprit.

C’est ce que j’ai appris à découvrir dès l’automne 2004, la première fois où j’ai prié pour ma commune de résidence, et ouvert la Bible au hasard pour lire aussitôt « Le pays que vous allez posséder est un pays de montagnes et de vallées et qui boit les eaux de la pluie du ciel. » (Deutéronome 11.11)

C’était étrange, j’avais l’impression de voir ma terre promise ... (Souvenir de 1983 : "la terre promise").

la bible

Peu de temps après, au mois de novembre, après une réunion entre chrétiens, une jeune femme nous demanda de prier afin que le Seigneur l’éclaire.

Elle ne savait pas si elle devait renoncer à une liaison avec un homme dont elle était éprise.

Pendant la prière j’ai ressenti une charge sur les épaules et la tête.

Le lendemain, en consultant la Bible de façon aléatoire, mon attention fut captivée par ce verset :

« Vous avez conçu du foin, Vous enfanterez de la paille ; Votre souffle, C’est un feu qui vous consumera. » (Livre d’Esaïe 33.11)

Pouvais-je lui révéler cette parole de connaissance qui signifiait clairement que cette relation avec cet homme ne conduirait qu’à des souffrances ?

Je me suis tu ... mais cinq mois plus tard pendant le culte elle a pris la parole pour témoigner de ce qu’elle avait vécu.

Sa relation s’était soldée par un échec et des souffrances.

Je suis allé la voir pour lui demander si elle avait eu une réponse à nos prières ...

"C'est fini ... j'en ai bavé pendant des semaines, j'ai crié au Seigneur que je n'en pouvais plus ... et alors je me suis mise à parler en langues ... je ne pouvais plus m'arrêter !"

Alors je lui ai montré le verset d’Esaïe, sans le commenter, et elle s'est exclamée :

"C'est tout à fait cela qui me rongeait ... mais je t'aurais haï si tu me l’avais dit à cette époque !"

la bible

Combien de fois depuis ai-je ouvert la Bible pour obtenir une réponse à mes interrogations ?

Certes, les versets ne sont pas toujours aussi précis ... mais en relisant par la suite ce que j’ai ainsi reçu, à la lumière des évènements qui se réalisent, je constate bien souvent que ce que je n’avais pas compris initialement s’est en fait manifesté en conformité avec un sens allusif ou allégorique.

Il y a toujours un enseignement à extraire de la parole de Dieu.

< < < Retour à l'accueil < < < Page suivante > > > 13 février 2005 : le baptême > > >