Le baptême par immersion

13 février 2005 : LE BAPTEME

Nous nous étions mariés civilement le 2 octobre 2004 mais nous n’avions pas gravé cette date au dos de nos alliances car nous allions commencer une préparation au baptême qui consacrerait notre alliance devant l’Eglise et devant Dieu.

C’est la date de notre baptême commun qui serait gravée au dos de nos alliances.

Nous voulions être baptisés conformément aux premiers temps de l’Eglise, un baptême adulte qui soit l’expression de notre foi commune, un baptême par immersion dans l’eau puisque le mot grec "baptizein" signifie immerger.

C’est ainsi que Jésus fut immergé dans les eaux du Jourdain.

« En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth en Galilée et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. » (Evangile selon Marc 1.9)

Le baptême par immersion

Nous allions ainsi être purifiés dans les eaux du baptême conformément à la vision que j’avais reçue au mois de mars 2004 ... (Souvenir de 2004 : "la vision").

Notre alliance serait placée sous la direction de Dieu en application de ce verset dont j’ai choisi la lecture pour le jour du baptême :

« Quant à vous, maris, que chacun de vous aime sa femme comme le Christ a aimé l’Eglise : il a donné sa vie pour elle afin de la rendre digne de Dieu après l’avoir purifiée par sa Parole comme par le bain nuptial » (Epître aux Ephésiens 5.25-26)

Ce baptême était un bain nuptial puisque celui-ci se déroulait le même jour que nos noces devant Dieu.

Le baptême par immersion

C’est ainsi que nous avons été baptisés le dimanche 13 février 2005, pendant le culte, et notre alliance a reçu ensuite la bénédiction nuptiale du pasteur.

J’ai assisté depuis à de nombreux baptêmes mais aucun n’a été suivi de la bénédiction nuptiale des deux baptisés.

Ceci peut paraître accessoire ... mais il était pour nous fondamental que sur nos alliances figure à la fois notre date de baptême et celle de nos vraies noces, ceci symbolisant aussi notre alliance avec Dieu.

La notion d’alliance tout comme celle de symbole est souvent méconnue.

Le symbole vient du grec ancien "sumbolon" qui désignait un objet cassé en deux dont les morceaux réunis représentaient l’alliance ou le contrat passé entre deux individus.

Le baptême par immersion

Le symbole de l’alliance apparaît pour la première fois dans la Bible avec l’arc-en-ciel que Dieu fait apparaître.

« J'ai placé mon arc dans la nue, et il servira de signe d'alliance entre moi et la terre. » (Genèse 9.13)

Chacun peut constater en contemplant un arc-en-ciel qu’il ne voit qu’un demi-cercle, donc la moitié d’une alliance.

C’est la part de Dieu.

Mais où se trouve la seconde moitié de l’alliance, celle que les hommes peuvent porter et voir sur eux ?

La Bible apporte la réponse en hébreu avec le "Brit Milah", alliance par la circoncision qui est pratiquée notamment chez les Juifs et fut instituée au temps d’Abraham en ces termes :

« Vous vous circoncirez ; et ce sera un signe d'alliance entre moi et vous. » (Genèse 17.11)

Le baptême par immersion

Concrètement, la circoncision permet, par l’ablation du prépuce de découvrir la couronne du gland.

Ainsi celle-ci devient visible et se révèle sous la forme d’un demi-cercle.

Voici donc la seconde moitié de l’alliance portée par tous les hommes, et visible pour les circoncis, qui est devenue un symbole de l’alliance avec Dieu.

Avec le christianisme, cette symbolique de l’alliance a disparu.

On a mis un terme à la circoncision des nouveau-nés qui devait permettre à l’adulte de prendre conscience de son alliance avec Dieu.

Mais l’esprit religieux a trouvé une pratique de substitution avec le baptême des nouveau-nés qui symbolise l’entrée dans la nouvelle alliance avec Dieu.

Sur le fondement de la Bible, on peut effectivement attester que le baptême est le symbole de la nouvelle alliance tout comme la circoncision symbolisait l’ancienne alliance avec Dieu.

Mais si la Bible atteste de la circoncision des nouveau-nés (Lévitique 12.3), il n’est nullement fait mention de la nécessité de baptiser les nouveau-nés tout simplement parce que le baptême est un acte de foi, et qu’il faut être conscient pour avoir la foi !

< < < Retour à l'accueil < < < Page suivante > > > 2005 : évangéliser > > >