effet de serre

2014 : L'EFFET DE SERRE

2014 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée depuis que les relevés de température standardisés existent (1880).

2014 dépasse le record précédent qui était celui de 2010.

Le record historique de la température de surface des océans a aussi été battu ce qui est d'autant plus exceptionnel que le courant El Niño (généralement associé à une température planétaire plus chaude que la moyenne) n'est pas apparu en 2014.

Ainsi, d’année en année l’effet de serre s’accentue, faisant peser sur l’ensemble de l’humanité des perspectives de catastrophes sans précédent.

Peut-on ralentir ce processus ?

effet de serre

Le GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat) estimait en 2007 le réchauffement climatique en cours "irréversible".

Ces experts prévoyaient une hausse des températures moyennes entre 1,8 et 4 degrés, pouvant aller jusqu'à 6 degrés à l'horizon 2100.

Fin 2009, les estimations sont revues à la hausse : de 2 à 7 degrés en perspective pour l'an 2100 !

Toutefois, cet organisme a fait l'objet de critiques émanant notamment de la part de ceux qui contestent la réalité de l'effet de serre.

En 1997, un certain nombre de pays s'étaient entendus sur un protocole signé à Kyoto comportant des engagements modestes.

Le premier pollueur du monde, les Etats-Unis, a refusé de se plier à ceux-ci.

Avec l'Inde et la Chine entrées dans la frénésie de la croissance à tout prix, faut-il s'attendre sérieusement à des mesures efficaces ?

effet de serre

En 2007, à Bali, nouvelle conférence, nouveaux cris d'alarme, nouvelles promesses.

En France, en 2008, le "Grenelle de l'environnement" a permis de rassembler, de débattre, de médiatiser ...

Mais concrètement, que peut-on changer ?

En 2009, à Copenhague, nouvel échec : derrière les Etats-Unis, la Chine et l'Inde emboitent le pas, refusant de mettre en jeu leur croissance économique.

En 2015, c'est à Paris que s'est tenue la COP 21 : c'est la 21ème conférence sur le climat depuis 1995 !

Elle a réuni 195 pays pour aboutir à l'accord de Paris le 12 décembre 2015.

Chacun a pu repartir satisfait et rassurer politiquement l'opinion publique.

effet de serre

Mais qu'en sera-t-il en réalité ?

Quelles mesures concrètes seront réellement appliquées pour limiter à 2 degrés le réchauffement climatique ?

Les pays développés se sont engagés à verser 100 milliards d'euros aux pays les plus pauvres qui souffrent le plus des dérèglements climatiques mais, vu la crise économique persistante, les plus riches pourront-ils tenir leurs promesses ?

Bref, une fois de plus on nous fait miroiter un changement prochain de mentalités et de comportements.

Pendant ce temps les glaces polaires fondent, le niveau des océans s’élève ... sous l'effet du réchauffement climatique, les cyclones sont plus nombreux, plus violents et durent plus longtemps.

L'augmentation de 0,5 degrés des eaux de surface dans la mer des caraïbes, le golfe du Mexique et dans l'Atlantique Nord, a accru la fréquence des cyclones tropicaux de 40 %, leur durée de 60 % et la vitesse des vents de 15 %.

Les dégâts occasionnés se sont accrus de plus de 50 % ...

effet de serre

« Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre il y aura de l'angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l'âme de terreur dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre ; car les puissances des cieux seront ébranlées. » (Evangile selon Luc 21.25-26)

La Bible est riche en prophéties sur la fin des temps.

Celle-ci, prononcée par Jésus, semble particulièrement d’actualité au regard des phénomènes que nous pouvons observer.

Et pourtant ...

Pourtant, rares sont ceux qui croient que le terme est proche car ils ne peuvent pas ... ou ne veulent pas ... établir un lien entre les prophéties bibliques et leur accomplissement dans le temps présent.

« Vous savez discerner l'aspect du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes des temps. » (Evangile selon Matthieu 16.3)

L’humanité va donc poursuivre sa course folle au nom du progrès et de la croissance économique.

Sachant que 3 % de croissance signifie 2 % de consommations énergétiques supplémentaires, nous ne risquons pas d’endiguer ce réchauffement climatique qui est donc irréversible !

< < < Retour à l'accueil < < < Page suivante > > > 2015 : L'enlèvement de l'Eglise > > >