Renaissance ou résurrection ?

2006 : LA RENAISSANCE

Il y a diverses approches de la renaissance.

Si l’on écarte la rénovation culturelle et artistique qualifiée de Renaissance et qui commence en Italie au XVème siècle, on songera peut-être aux croyances de transmigration du karma avec la réincarnation dans le cadre du cycle des morts et des renaissances que l’on trouve dans le bouddhisme ou l’hindouisme.

Cette croyance fut aussi celle des Cathares.

La renaissance ... c’est tout simplement l’action de renaître.

Cette notion n’est pas étrangère au christianisme, mais le fait de renaître, ou d’être un chrétien né de nouveau est bien différent de la réincarnation.

Renaissance ou résurrection ?

Il est fréquent que des personnes évoquent "une autre vie" en songeant à des souvenirs qui ne semblent pas leur appartenir.

Une telle croyance assez répandue relève aussi d’une réincarnation potentielle.

Le christianisme ne professe pas la réincarnation mais la résurrection.

La résurrection ne résulte pas d’un cycle de morts et de renaissances qui se succèderaient depuis toujours mais s’inscrit dans le plan de Dieu pour l’humanité.

Le fait de croire en une résurrection des morts trouve sa source dans le Premier Testament, notamment au travers de cette prophétie portant sur les défunts :

« Voici, je vais faire entrer en vous un esprit, et vous vivrez ; je vous donnerai des nerfs, je ferai croître sur vous de la chair, je vous couvrirai de peau, je mettrai en vous un esprit, et vous vivrez. Et vous saurez que je suis l'Eternel. » (Ezéchiel 37.5-6)

Renaissance ou résurrection ?

La résurrection de Jésus, le dimanche de Pâques, est un évènement mondialement célébré par tous les chrétiens qui devraient en connaître la signification et la portée.

Mais que devient-on après la résurrection ?

Qui aura accès au Royaume de Dieu ?

Beaucoup de chrétiens ignorent que l’entrée dans le Royaume de Dieu suppose une renaissance préalable pendant notre vie terrestre, d’une part, et que le fait d’avoir connu cette renaissance permet d’ores et déjà de VOIR le Royaume de Dieu.

C’est l’Evangile selon Jean qui nous le révèle lorsque Jésus répond à Nicodème :

« En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut VOIR le royaume de Dieu. » (Jean 3.3)

« En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut ENTRER dans le royaume de Dieu. » (Jean 3.5)

Renaissance ou résurrection ?

Jésus distingue deux étapes.

La première se déroule pendant notre vie terrestre lors de cette nouvelle naissance d’eau et d’Esprit qui correspond au baptême d’eau et au baptême dans le Saint-Esprit.

Elle permet de VOIR le Royaume de Dieu, pas nécessairement au travers de visions, mais par une perception intérieure des réalités célestes grâce à la foi.

La seconde étape nous attend après la résurrection lorsqu’il s’agira d’ENTRER concrètement dans le Royaume de Dieu pour y connaître une autre vie.

J’ai connu la première étape dans l’année qui a suivi ma conversion (2004-2005 : "les souvenirs d'un croyant").

Mais à partir de 2006, je me suis posé cette question, et je la pose toujours :

Le fait d’être "né de nouveau", de VOIR le Royaume de Dieu, est-il suffisant pour y ENTRER lors de la résurrection ?

Renaissance ou résurrection ?

« Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N'avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité. » (Evangile selon Matthieu 7.22-23)

Jésus nous a donné Sa réponse.

Ceux qui s’adressent ainsi à Lui sont manifestement des chrétiens "nés de nouveau" auxquels il fut donné de VOIR le Royaume de Dieu durant leur vie terrestre.

Baptisés dans le Saint-Esprit, il leur fut donné de recevoir les dons de l’Esprit (prophétie, chasser les démons, miracles) et pourtant ... il leur a manqué l’essentiel : leurs œuvres !

Car leurs actes s’inscrivaient dans l’iniquité, dans l’injustice.

« Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux. » (Evangile selon Matthieu 5.20)

Ainsi la balle est dans notre camp.

Chrétiens nés de nouveau, nous avons connu une renaissance sur terre.

Mais pour ce qui est de connaître un jour une autre vie, pour l’éternité, dans le Royaume de Dieu, il nous faut chaque jour nous remettre en question sans nous endormir sur nos lauriers.

< < < Retour à l'accueil < < < Page suivante > > > 2006 : La fécondité > > >