Rwanda 1994

2010 : UNE AUTRE VIE

Notre troisième fils est né le 1er mai 2010 ... une autre vie venait au monde, dans un pays où règne le confort et les loisirs, dans une famille qui pourra lui offrir tout ce dont il aura besoin.

Mais là-bas, au cœur de l’Afrique, je parrainais depuis deux ans un enfant venu au monde dans un pays où règne la misère et la peur, dans une famille qui ne pouvait pas lui offrir d’aller à l’école.

Là-bas, c’est une autre vie que la nôtre.

Leurs souvenirs d’enfance commencent avec l’obligation de travailler dès le plus jeune âge, à la limite de l’esclavage afin de survivre.

rwanda 1994

Après le tsunami de décembre 2004 qui tua plus de 250 000 personnes aux abords de l’océan indien, j’ai cherché un organisme chrétien qui collectait des fonds pour les sinistrés.

C’est ainsi que j’ai fait la connaissance du S.E.L. (Service d’Entraide et de Liaison).

Quatre ans plus tard, en 2008, l’idée m’est venue de parrainer un enfant.

J’aurais pu choisir son âge, son origine, un garçon ou une fille parmi une liste que le S.E.L. mettait à disposition des parrains.

Mais qui choisir dans cette vingtaine de pays qui m’étaient proposés où tous ont besoin de nous ?

Alors je m’en suis remis à Dieu, dans la prière, afin qu’Il fasse Son choix.

rwanda 1994

En 1994, lorsque 800 000 personnes ont été massacrées lors du génocide au Rwanda, je me souviens de cette soirée où j’étais seul devant la télévision.

J’ai oublié les atrocités qui nous étaient présentées car je fus frappé par un jeune garçon de moins de dix ans qui errait au bord de la route.

Alors j’ai pleuré, profondément ému, sans comprendre pourquoi je réagissais en voyant cet enfant abandonné.

Quatorze ans plus tard, j’ai compris pourquoi j’avais pleuré en 1994, lorsque j’ai découvert la photo de mon filleul : un garçon de 8 ans originaire du Rwanda parmi 200 enfants susceptibles d’être parrainés.

Certes, ce ne pouvait être le même que celui que j’avais vu et qui est maintenant adulte ... s’il est encore en vie.

Mais il lui ressemblait tellement ...

C’était le choix de Dieu.

Il avait vu mes larmes ... ou les avait suscitées car l’Esprit de compassion vient de Lui.

rwanda 1994

Mon filleul suit des études parce que le parrainage lui permet de connaître une autre vie que celle de ses pères.

Mais il demeure soumis aux rigueurs d’un pays où les maladies sont redoutables et les soins peu accessibles.

Lorsqu’il fut gravement malade en 2010, je me souviens d’avoir prié et ouvert la Bible aussitôt.

C’était le 21 mai 2010, et j’ai pu lire :

« Puis, ayant appelé ses douze disciples, il leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs, et de guérir toute maladie et toute infirmité. » (Evangile selon Matthieu 10.1)

Je prie chaque jour pour lui sur le fondement de ce texte et les nouvelles que je reçois trois ou quatre fois par an sont bonnes.

rwanda 1994

Je ne le rencontrerai probablement jamais ... du moins en ce monde.

Mais est-ce important ?

L’Evangile selon Matthieu enseigne entre autres :

« J'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ; j'étais nu, et vous m'avez vêtu ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus vers moi. » (Matthieu 25.25-36)

Jésus parle de Lui, mais ses interlocuteurs ne le comprennent pas et demandent :

« Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim, et t'avons-nous donné à manger ; ou avoir soif, et t'avons-nous donné à boire ? » (verset 37)

Alors Il leur explique :

« Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites. » (verset 40)

Cet enfant parmi tant d’autres est l’un de ces plus petits des frères de Jésus ... il vit là-bas au cœur de l’Afrique, je vis en France ... et nous sommes frères.

< < < Retour à l'accueil < < < Page suivante > > > 2011 : Le cancer > > >